Un masque rituel du IIe siècle découvert au Japon

Un masque rituel du IIe siècle découvert au Japon

UNE fragment de masque utilisé pour des événements culturels entre l'ouest du Japon et la Chine a été récemment découvert. Selon le conseil de l'éducation de la ville de Sakurai, le masque a été déterré sur le site archéologique de Daifuku datant de la seconde moitié du IIe siècle.

Ces données en font le masque le plus ancien jamais trouvé au Japon. Les restes trouvés n'appartiennent qu'au côté gauche de ce qui aurait été le masque dans son intégralité. Fabriqué en bois de pin, il a des dimensions de 23 centimètres de long, 7 de large et 5 millimètres d'épaisseur et ne contient aucun pigment ni coloration.

Sur sa surface le masque comporte deux trous de tailles différentes, on pense que le plus grand appartiendrait à l'œil et le plus petit, situé sur le côté, correspondrait à la zone où la chaîne a été insérée pour être suspendue plus tard.

Similaire au masque trouvé dans Makimuku, à seulement trois kilomètres au nord, les deux sont très similaires et se sont avérés être utilisés par des magiciens, selon un ancien texte chinois appartenant à la dynastie Zhou, dans des rites d'exorcisme dans lesquels, en plus du masque, ils gardaient une lance et un bouclier dans mains.

Je suis né à Madrid le 27 août 1988 et depuis j'ai commencé un travail dont il n'y a pas d'exemple. Fasciné à la fois par les chiffres et les lettres et amoureux de l'inconnu, c'est pourquoi je suis un futur diplômé en économie et en journalisme, intéressé à comprendre la vie et les forces qui l'ont façonnée. Tout est plus facile, plus utile et plus excitant si, avec un regard sur notre passé, nous pouvons améliorer notre avenir et pour cela… Histoire.


Vidéo: CHIBA et IBARAKI: des trésors aux portes de Tokyo